Accueil du site > Maquette > Vaisseaux Spaciaux > Stargate Atlantis - Puddle Jumper > 2 - Puddle Jumper - Moulage

Stargate Atlantis - Puddle Jumper         

Dates de réalisation : entre le 14 Juillet 2006 et le 24 Novembre 2007. (environ 300 Heures, si ce n'est plus ?)
Lieu d'achat :  Aucun, Fabrication Maison.
Prix constaté : Du temps, de la patience, de la réflexion, de l'observation...
Echelle : 1/72éme.
Editeur : MaKoToWorkShop.
Dimensions : Environ 12x6x5cm.
Classement dans la liste de mes réalisations : N°12


Moulage

        Comme évoqué dans le chapitre précédent, à cause de la nature "merdique" des matériaux que j'ai employés, impossible d'obtenir des surfaces bien lisses, ni de mastiquer correctement les défauts et jointures...l'apprêt en bombe ne tenait pas vraiment bien...alors imaginez la peinture qui s'écaille au moindre frottement !
        De plus, les pièces se décollent assez facilement, bref, autant d'inquiétudes qui m'ont fait prendre la décision de réaliser un moulage pour un tirage en résine de la maquette, dans un soucis de finesse du résultat final mais aussi de sauvegarde de mon trésor.

        Adieu donc toutes ces idées ambitieuses, comme faire une porte arrière qu'on puisse ouvrir, de véritables nacelles escamotables, les sièges intérieurs et le cockpit..., le kit restera alors au stade de l'idée originale....dommage.
   
J'ai retiré la bande masque...
Et tenté d'arranger les défauts repérés... mais rien à faire...mauvais choix initial des matériaux!


                13 - Préparation du premier demi-moule:

    La technique du moulage fût une première pour moi !
J'ai laissé de côté les bévues que j'ai commise et qu'ont corrigés des amis ayant de l'expérience, pour vous montrer l'essentiel du processus.

 
J'ai préparé le jumper, en collant le fond, puis j'ai placé de la plastiline dans tous les interstices.

   
Posé sur un lit de plastiline, un plan de joint est effectué tout autour du jumper.

Puis, l'excédent est retiré, laissant 1cm environ autour...

 
Pour pouvoir entourer çà d'un coffrage.


Ensuite j'ai complété de plastiline pour que çà touche les briques à l'intérieur; Et fait un joint extérieur.


Voilà avec la hauteur totale de lego, pour que remplis de silicone presque à ras-bord,
il y ait une épaisseur de silicone de 1,5cm par dessus le toit du vaisseau....

     
Une paille alimentaire bouchée de plastiline jouera le rôle de canal de coulée, et l'allumette d'un évent,
 permettant à l'air de s'échapper pendant que la résine sera coulée à l'intérieur du moule.
Les deux logement de nacelle ont étés comblé.

   

     
Des tétons de centrage sont troués avec le cul d'un pinceaux.
Une fine couche de graisse de vaseline est appliquée sur l'intérieur du moule (lego uniquement)
 pour assurer une bonne étanchéité.


                14 - Première coulée:

    Voici la synthèse de la procédure issue des conseils que j'ai reçu et de ma documentation sur le net :

matériel :
- récipient
- spatule
- baguette fine
- pinceau
- doseur
- 1kg de silicone RTV 181 esprit composite et ses 50ml de catalyseur. (pour info = 30€)
- vaseline en gel
- gants en latex et masque à cartouche.

Préparation du mélange:
- Remplir le coffrage à raz bord de semoule.
- Mesurer cette semoule = "X" ml.
- Verser cette semoule dans un récipient pouvant contenir 2 à 3 fois la quantité.
- Graduer ce récipient de la hauteur de semoule.
- Vider et nettoyer le récipient, le remplir de silicone à hauteur et un peu plus de la graduation.
- Ajouter "X" x 3 / 100 = "Y" ml de catalyseur (3%) à ajouter pour une prise moyennement rapide. (l'emballage indique 2% lente, 5% rapide)
- Mélanger le tout lentement et longuement à la spatule, en raclant bien les bords et le fond.
- Laisser reposer 5 min minimum pour dégazer.

Pendant ce temps...
- Appliquer du silicone au pinceaux sur toute la maquette.
- Souffler à l'aéro sur le silicone pour bien l'appliquer contre tous les reliefs.
- Recommencer deux fois...

Coulée :
- Verser une moitié de silicone en le faisant glisser le long de la baguette (aide au débullage) sur les bords du coffrage; JAMAIS DIRECTEMENT SUR LA MAQUETTE.
- Pencher le coffrage dans tous les sens (sauf à l'envers... )
- Tapoter la plaque du coffrage pour aider au dégazage.
- Continuer de verser le restant de silicone jusqu'à ras-bord.
- Tapoter...
- Laisser tranquille 24h00

Le coffrage en lego étant démontable ... çà facilite la vie, pour les retouches sur la plastiline,
 et aussi pour badigeonner au pinceaux.


La mixture est prête, elle repose...

 
Une première couche, et du pshiiit pshiiitt à l'aéro... çà fait des vagues qui ondulent et qui poussent le silicone bien partout en faisant péter les p'tites bubulles indésirables.

   
Une seconde, ou plutôt un épaississement...


Les bubulles ont disparues.

 
Avant - Après ... J'ai collé un vibreur lego technic maison, pour faire vibrer tout le coffrage afin
je l'espère de faire remonter un maximum de bulles.

Conclusion de cette première expérience avec cette matière :     
    J'ai trouvé le silicone très visqueux et il n'a pas vraiment "coulé"...
En fait, j'ai trop traîné... passé 45 min à appliquer le pinceau et à préparer les lego et l'évent qui voulait pas rester en place.
    Avec le recul, j'aurais dû verser plus rapidement après que la mixture fût prête, et en versant de plus haut, çà aurait fait un "filet" visqueux plus fin...
    Cependant ce silicone est déjà assez visqueux dans son état d'origine, et il faudrait le diluer à l'huile de silicone pour le fluidifier et faciliter sa coulée ainsi que son efficacité.


                15 - Préparation du second demi-moule:

   
Les lego sont retirés... et les bords du silicone ébarbés grossièrement...

 
On remarque des traces tout le long du moule ... traces laissées par la vaseline visiblement,
puisque je retrouve ces traces inversées sur les lego... 

 
On continue... on voit bien l'évent qui n'a pas bougé, et l'emplacement des logements de moteur.

     
Une fois décollé du miroir, je retire la croûte de plastiline ... et LA, c'est le DRAME !
Les tétons n'ont pas été formés correctement!
Ils ressemblent à des mini cratères de météorites, avec leurs bords et leurs creux  
 Histoire d'air ne pouvant s'échapper...
En fait, les trous de cul de pinceaux sont trop profonds et pas suffisamment large !

 
Une fois tout retiré, on peut replacer le coffrage...

 
J'ai préparé la seconde partie, en plaçant de la plastiline de-ci de-là, pour boucher des fissures du dessous de jumper.
Ensuite j'ai passé au pinceau brosse de la vaseline sur tout le silicone (pas sur la maquette !), puis un coup de sèche cheveux, ce qui l'a faite fondre et à fait disparaître les traces de pinceaux. (j'ai lut çà sur l'emballage)
j'ai dû virer les briques qui me gênaient pour passer le pinceau.
Cette vaseline va servir à ce que la seconde partie du moule n'adhère pas à la première, sans quoi le moule serait fermé et tout le travail du plan de joint en plastiline effectué pour rien...
En effet, le silicone n'adhère sur rien, sauf sur lui-même.


                16 - Seconde coulée:


Donc, le silicone au pinceau + aéro.

 
Et enfin la coulée.

Alors cette fois çà c'est passé beaucoup mieux... tout à été plus rapide et la mixture m'a vraiment semblé plus fluide que la première fois...


                17 - Démoulage:
Instant de vérité....
     
Les lego retiré, je soulève la jointure... la vaseline a-t'elle fait son job .... Yes !!!  oufff  

 
Mon master à souffert, comme je l'imaginais, des pièces se sont décollées, car "prises" à 90% dans le silicone.
Le démoulage précautionneux à été lent et progressif, et j'ai eu du mal à certains endroits,
voyant la matière faire des... "fils"...

     
Voilà à l'endroit, avant après, avec les pièces emprisonnées.

 
La réponse à mon interrogation me sauta à l'esprit plus tard en observant les formes...
Si on regarde bien, j'ai tracé des traits rouges très fin voyez... et bien au lieu d'être net,
 pas mal de reliefs ont une "flaque" de surplus, provenant en fait d'une infiltration du produit
 dans les interstices du fuselage entre deux pièces
 (celle du fuselage central et des formes du relief) aux endroits manquant de colle...

La colle néopréne est donc directement en cause...
Ce défaut est entièrement dû à la fabrication du master, et non à la technique du moulage... quoique, à souffler bien partout avec l'aéro ...  
Autre chose, entouré en rouge, des bulles d'air !!  
Assez grosses d'ailleurs, genre si j'appuie dessus, la membrane s'enfonce (là ou c'est plus sombre)... celle-ci est là grâce à mon passage de silicone au pinceau.

Conclusions :
- J'ai appris de mes erreurs pour la seconde partie du moule, plus de peur que de mal tout de même pour la première dont la texture du silicone à la coulée était devenue pâteuse car j'avais trop attendu.
- Faut que je travaille l'intérieur du moule pour arranger les "débordures" de silicone et les éliminant... car sinon, çà sera des trous à mastiquer sur la résine.
- Des écailles de peintures sont restés sur le moule, faut que j'enlève çà.

 
Photos plus détaillées...
J'ai mis en rouge là où il faut couper ce qui dépasse sur le moule et sur le kit,
 faut imaginer qu'une fine membrane de silicone est allée se glisser sous le relief  jusqu'au trait rouge.
Et ce genre de truc y'en à partout  

        J'ai tenté plusieurs techniques et outils et la plus rapide et précise que j'ai trouvé, c'est... "l'arrachement"
En clair, ces débordements sont si fin, que je prend des tous petits bouts de silicone avec la pince à épiler, et je tire dessus pour l'arracher, puis je continue, jusqu'à atteindre l'arrête du relief et j'égalise au mieux.
Quant aux traces de peinture, en grattant avec l'ongle, sous un filet d'eau, tout est partit sans difficultés


                18 - Tirage en résine:

    Voici ma procédure...
Préparation :
- Fermer le moule en sandwich avec des élastiques.
- Remplir d'eau et mesurer ce volume.
- Vider nettoyer sécher.
- Refermer le moule.
- Diviser par deux le volume et en remplir deux récipients avec chacun un des bi-composant de résine Polyurethane G26.

La coulée :
- Verser le contenu d'un récipient dans l'autre et mélanger ... Vite ! très vite !
Ce mélange doit être complet, donc un bon mélange bien uniforme, mais les 3 minutes de "pot life" (durée de vie liquide) débutent dés que la résine et le catalyseur sont réunis... de plus, la résine prend en masse, donc plus il y en a moins il y a de temps avant quelle ne se mette à gélifier puis devenir dure.
- Couler le liquide dans le canal.
Comme ce moule est un "piège à bulles", pour aider au débullage, verser une partie de la résine dans le moule, faire un rotomoulage  (tourner le moule dans tous les sens pour que la résine aille partout) puis verser le reste de résine.
Tapoter un peu le moule (où à le faire vibrer) pour essayer d'enlever les autres bulles.
- Patienter 30 min et démouler.


Premier essai : c'était à prévoir, j'ai de foirer la première coulée...

   
Petite familiarisation avec le produit, j'ai remplis un pot de yaourt avec la résine (le jaune opaque)
et un autre avec le catalyseur (le cuivre clair) et préparé le moule pour la coulée avec des élastiques et des coins en cartons.

        Alors j'ai ouvert la fenêtre, 19°C dans la pièce, idéal... mis le liquide jaune dans le grand pot, puis le cuivre, j'ai tout de suite mélangé rapidement 20 sec avec une baguette, puis coulé... j'en ai foutu à coté, je me suis repris, j'ai stoppé, fait faire des tonneaux au moule, reposé sur la table, mis en route le moteur du lego, recommencé à couler, le lego s'est arrêté   un fil s'est déconnecté... dénudé rahhhh ... j'ai voulu le remettre... j'ai paniqué... recoulé, çà avançait pas mal, mais les 3min aussi   ... c'est devenu pâteux .. et pi bah restait 1/3 de résine à mettre   Oupps

Au vu de cette première expérience, à la manière dont le liquide à de couler, je vais élargir le cône du canal de coulée

Voici les clichés du démoulage, ou l'on peut voir et comprendre ce qui n'a pas fonctionné.

     

     
Malgré que le truc soit incomplet, le résultat est assez magique 
C'est lisse, c'est beauuuuuu !!!!  

Donc c'est clair, la résine à catalysé dans le canal...
Elle à coulée entre le plan de joint, il faudrait donc fermer plus efficacement le moule...
Quelques bulles et arrêtes de relief mal formées, rien de dramatique à mon goût, sauf en dessous du jumper, les petites gélules ne se sont pas faites, et j'ai bien peur qu'elles ne se fasse jamais les prochaines fois.

Deuxième essai : 

Avec le cône plus ouvert, j'ai pu mettre la totalité de la résine cette fois, par contre l'arrière/dessus du jumper, ne s'est pas remplis, alors j'ai complété en remplissant par l'évent  
Puis les gélules du dessous ne se sont pas remplie non plus.


On peut voir la tuyauterie qui s'est pas trop mal formée,


Au démoulage, le moule s'est déchiré sur la bulle d'air ... souvenez-vous, j'en avais parlé plus haut
Le prochain jumper aura un gros pâté à l'arrière/haut donc

       
Dans l'ensemble, pas trop de bulle, rien d'insurmontable donc, pour travailler un jumper avant sa peinture.

Avec cette seconde expérience, me voilà fin prêt pour réussir le 3éme, du moins je l'espère !
J'ai compris comment couler vite fait, manipuler le moule pour le remuer, le pencher pour remplir l'arrière, et préparer au pinceau les petit éléments du dessous.
Celui-ci me servira de presse papier et le premier pourrait servir à traverser la porte des étoiles d'un diorama  

Troisième essai : Bonne réussite pour celui-ci !

   
   
        En contrepartie, j'y ai passé du temps...
Mouillage du moule avec une allumette enduite de résine + séchage en 3 fois sur le dessous, quelques endroits sur le devant, et l'arrière ... en galérant parce que çà coulait par l'évent... (en clair, les endroits ou çà se formait jamais, d'après les ratages précédent) et enfin en fermant le moule pour tout faire...


                19 - Moulage des nacelles et du moteur:

    Préparation des moules :
Voici pour le moteur :

 
Le canal de coulé est présent, l'évent le sera dans l'autre partie du moule.

Et pour la nacelle de droite avec ses accessoires :

     

     

     


Coulée des premières demi-parties pour le moteur et une nacelle, et préparation pour la seconde coulée.

     

     

   


Petite astuce pour doser les produits !

 
        Alors c'est simple, prendre un large morceau de film cellophane, le mettre au fond du moule, puis mettre un peu d'eau, celle-ci appuyant, pousser le film bien dans tous les recoins... et remplir jusqu'à la hauteur voulue.
        Ensuite prendre le cello en creux sans en renverser une goutte et je verse tout çà dans le doseur, hop, voici quantité de référence pour le calcul du catalyseur... transverser çà dans le récipient qui servira pour le silicone, faire un trait et il n'y aura plus qu'à remplir de silicone jusqu'à celui-ci.


Coulée des secondes demi-parties pour le moteur et une nacelle.



Voilà les deux moules...

     
Celui du moteur est bien net, mais celui de la nacelle à les mêmes soucis de "flaques" que le fuselage,
 il faut donc arracher çà à la pince à épiler.

Voici le premier tirage du moteur et de la nacelle.

   

   
On voit donc les endroits critiques ou il faudra "mouiller" à l'avance.
J'étais septique quand à la bonne formation des prises d'air du moteur (CP de 0.3mm d'épaisseur...) et bah çà l'fait !
Y'a juste les deux plaques latérales que je devrais mouiller d'avance.


Voici une vidéo, histoire de voir un peu comment çà se passe...

Le 4iéme moule est donc terminé;

   
Voici un cliché du dernier moule, ainsi que l'ensemble des petites pièces nécessaires (deux nacelles, deux moteurs)

Un Grand MErci  à Valky et Isamu pour leur aide précieuse !  

- Suite —> Peinture
- Visitez sa Galerie de photos

4 Messages de forum

  • 2 - Puddle Jumper - Moulage

    24 février 2008 10:55

    C’est un très beau travail, tant au niveau de la fabrication de l’objet qu’au niveau de son explication. On suis avec attention les étapes de ta recherche, tes essais, tes "ratés" et tes trouvailles. Bravo :) et encore chapeau !

    • 2 - Puddle Jumper - Moulage 27 février 2008 13:05, par MaKoTo

      Merci "Anonyme" !
      Content que çà plaise, en espérant que cela puisse être utile.

  • 2 - Puddle Jumper - Moulage

    5 mars 2009 00:20, par ttdog

    Bonjour, seriez-vous prêt à vendre les pièces en résines brut ? j’adore stargate et impossible de trouver ce type de maquette dans le commerce la seule maquette que j’ai pu trouvées est le Prométhée en provenance d’Amérique et c’est une véritable honte 13cm de long et des pièces de travers bref, je ne suis pas capable de réaliser ce type de montage ( d’ailleurs chapeau ! ) mais j’aime bien assembler quelques pièces, fignoler et peindre donc... Si vous êtes intéressé contacter moi par mail SVP

    • 2 - Puddle Jumper - Moulage 8 mars 2009 11:58, par MaKoTo

      Désolé, mais je ne fais pas ce genre de chose ... pas le temps, pas l’envie ^^ ;




Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP | squelette