Accueil du site > Maquette > Vaisseaux Spaciaux > Stargate Atlantis - Puddle Jumper > 1 - Puddle Jumper - Version Courte

Stargate Atlantis - Puddle Jumper         

Dates de réalisation : entre le 14 Juillet 2006 et le 24 Novembre 2007. (environ 300 Heures, si ce n'est plus ?)
Lieu d'achat :  Aucun, Fabrication Maison.
Prix constaté : Du temps, de la patience, de la réflexion, de l'observation...
Echelle : 1/72éme.
Editeur : MaKoToWorkShop.
Dimensions : Environ 12x6x5cm.
Classement dans la liste de mes réalisations : N°12


Etude conception et réalisation

                1 - Se documenter:

        Premier travail, chercher des photos sur le net, à défaut d'informations plus précises et introuvables (genre les dimensions, etc), afin d'en extrapoler des dessins et des mesures.
Donc mon machin ne sera pas à l'échelle exacte...je l'ai choisi au 1/72éme.
    La seule info que j'ai dégottée, est le diamètre de la porte des étoiles qui devrait être de 7 mètres... quoique d'autres sites contredisaient à 6m50 
J'ai recalculé la taille de la porte selon des photos et la taille de Richard Dean Anderson (1M87) se tenant devant celle-ci, soit 6M31 et donc 8,76cm au 1/72 (pour le diamètre extérieur); pourquoi ? Bah voyez-vous, le jumper doit pouvoir passer par la porte des étoiles, c'est donc une indication importante.
    C'est donc la seule mesure de base, pour tout le reste, c'est au jugé proportionnel...
Bien que d'autres photos avec des personnages à cotés du jumper ont étés utiles pour m'y retrouver.
     

        

   

       
  Echantillons ridicules parmi environ 150 photos que j'ai glanées.


                2 - Dessins préparatoires:
  J'ai donc fait des dessins de toutes les formes nécessaires... quesque c'est long    j'ai des feuilles des photos imprimées partout, tout çà pour tracer quelques traits et cercles...


J'ai aussi dessiné l'arrière, mais il faudra le modifier afin de le reproduire sur la façade arrière,
car celle-ci est inclinée...

        Le plus complexe est de dessiner à partir de photos des trucs cylindriques en biseaux, bourrés d'illusions d'optique et de fausses impressions.
    Des retouches... des rajouts ....pas simple, lorsqu'on se rend compte en plein boulot, que sur l'ensemble des photos que j'ai collecté, le jumper n'a pas toujours la même géométrie dans ses détails...
    Outre le fait qu'il y ait une dizaine de jumper (différents?) dans la série, j'ai constaté deux sortes de vues, celles en "3D" (le jumper dans l'espace ou en vol) et celles en "studio" (maquette échelle 1) avec les acteurs autour.
    Et bien les concepteurs de la série ont peut-être cru qu'on y verrait que du feu  , mais moi j'ai tout capté  !!
Les disparités de formes et volumes sont minimes, il faut vraiment étudier le truc attentivement pour s'en apercevoir, mais j'ai dû les prendre en compte et faire des choix...

        Plutôt que de jouer à la photocopieuse... idée stupide qui prouve bien que malgrè ma culture informatique, je suis encore de la vieille école, pas totalement adapté (asservi?) à l'outil informatique... certains d'entre vous se diront peut-être même :" mais pourquoi il ne l'a pas fait en 3D" .
    J'ai utilisé encore une fois Gimp de manière fort basique, en scannant mon dessin, et en créant un calque par dessus.
Puis à la souris je trace les traits.
Ensuite je vire le dessin et garde uniquement le calque dont je rends le fond blanc, et zou ! à l'imprimante ! 


                3 - Ebauche générale et finalisation des dessins:

        Avec un tube de silicone pour sanitaire, j'ai découpé la forme du fuselage.

    

        

     
Je me suis ensuite attaqué à la face avant, dont j'ai dessiné tout ce qu'il faut...

   
En suivant la même méthode informatique que pour le fuselage, yapuka imprimer

Même travail pour la face arrière!
Petit aparté pour vous montrer mon histoire d'angles de vue foireux...
Ainsi, si l'on regarde la face avant dessinée (ci-dessus) sur papier et mise à plat, cela ne vous aura pas échappé, elle semble très haute et trop peu large, c'est frappant!
Et c'est tout à fait normal de réagir ainsi, puisque là est en effet toute la difficulté (en tous cas pour moi) de "modeler en volume" ce que je vois en photo, à partir d'un objet pas vraiment cylindrique et taillé en biseaux.
Ainsi certaines choses que l'on croit percevoir ne sont pas ce quelles sont...et c'est d'ailleurs ce qui m'a fait réfléchir longuement tout au long des étapes de début.
 
        Mais si l'on regarde sur cette véritable vue de face du jumper, la face avant sur papier étant inclinée comme il se doit, en formant le biseaux, l'illusion d'optique semble corrigée... non ?


        Hep ! une idée comme çà... avec les dessins précédents on peut faire un beau papercraft !!!! (maquette en papier)
Cela sera sûrement utile à d'autres, je veux parler des gens qui comme moi cherchent des infos sur ce vaisseau, car en surfant j'ai vu que je n'étais pas le seul à vouloir réaliser ce scratch...
    Par contre je serais le seul à montrer mon travail    (de ce que j'ai pu trouver évidemment!)
J'ai même vu des gens qui allaient sur les fora, glaner (voler?) les idées et les informations que les autres donnaient de bon coeur... tout çà sans JAMAIS poster leurs propres travaux
    Faut partager messieurs dames !!!!! le web c'est fait pour çà boudioux  
Et qu'ensuite, ils vendaient des tirages en résine de leurs maquettes... et tout cela bien cher ! (une porte des étoile à 200€ )
    Quand on sait que les détenteurs des droits de Stargate ne lâchent rien, et que ces "commerçants" qui ne détiennent donc pas les droits d'exploitation se font de l'argent avec ... hum, je vous laisse réfléchir là-dessus

        Je rappelle donc aux indélicats de ce genre, que mes créations sont sous licence Creative commons (cf. Mentions légales du site) et donc que tout en partageant ce travail, AUCUNE utilisation commerciale n'est autorisée !

Bref, revenons à nos moutons

      
Voici donc le modèle en papier, juste pour le fun car ce n'est pas ma finalité !
à cette échelle proche du 1/72, la surface au sol mesure 9.15x4.35cm
 N'est-il pas mimi  mini-jumper ?
 
     

                4 - Détaillage du fuselage:

     
J'ai poncé le tube pour virer les inscriptions et reproduction du dessin sur le plastique.

    
Découpage du plan... et dans les parties de tube restante, je colle le papier,
en appliquant les patrons sur l'intérieur du tube,
et non sur l'extérieur, afin que les pièces soient à la bonne taille et non trop petites...
une sombre histoire de courbures en sommes...
puis je détoure les éléments extérieurs au feutre pour ensuite découper.
Là çà tiens à la pâte collante.


                5 - Détaillage de la face avant:

 
J'ai agrafé la face avant, en faisant passer l'agrafe par un trou transversal sur la tranche du plastique jaune, puis ce tunnel remontant en surface l'agrafe est rabattue.
L'autre extrémité attaque le plastique jaune par deux trous 0.8mm pratiqués, puis rabattue à l'intérieur.
Ce fut bien long...


Ensuite, mastiquage au sintofer.

 
Petit essai pour l'habillage de la face avant, en découpant une pièce transparente
dans la bobine d'une K7 vidéo... la découpe doit être hyper précise!!

  
La voici à plat, préparée pour un coup d'apprêt gris, pasqu'avec la transparence,
 c'est pas évident de se rendre compte!
Ensuite j'ai repris les sculptures à la lime, et poncé de-ci de-là... pour ensuite coller cette façade à la colle neopréne.
J'ai ensuite pu rajouter un morceau de plastique manquant sur le côté que j'ai mastiqué.

 
 Masticage sur tout le pourtour; le cadre du pare brise est juste posé pour le moment.

 
Une fois sec, ponçage du mastic.

   
Après recherches et essais... réalisation des pièces nécessaires avec le plastique gris (de la plinthe électrique)
 et du mastic... J'ai aussi gravé la ligne ovale.

   
Voilà tout çà, assemblé avec de la pâte collante.

 
Le pare brise a été passé au papier abrasif pour éliminer des rayures profondes,
puis à la pâte à polir "coarse, fine, et finish" ... Le résultat n'est parfait, mais assez honnête!
Après collage du cadre, tout çà a été masqué...
J'ai aussi pratiqué une "saignée" en bas, dans le plastique jaune... cela ne fût pas aisé,
j'avais omis de le faire avant de coller la façade 
Et enfin collage des pièces grise sur la façade ... c'est prêt !

     
Pour une petite couche d'apprêt 


                6 - Détaillage de la face arrière:


J'ai re-découpé l'arrière, car en ajoutant la plaque de plastique (transparent 1mm) inclinée  à l'avant et
celle que je vais mettre à l'arrière, la sur-épaisseur ainsi créée modifie de 3,2mm la longueur totale.

Comme pour l'avant, j'ai agrafé, en faisant passer l'agrafe par un trou transversal sur la tranche du plastique jaune, puis ce tunnel remontant en surface l'agrafe est rabattue.
l'autre extrémité attaque le plastique blanc par deux trous d'1mm pratiqués, puis rabattue à l'intérieur.

 
La préparation des trous et mise en place.

 
Les agrafes en place dans leur tunnel avec le bout replié.

   
Afin de pouvoir mettre les pièces en place, les agrafes sont "rengainées", puis insérées une à une.


Enfin, les agrafes en place repassées dans le second trou et rabattues à l'intérieur...


L'agrafage depuis l'intérieur...

 
Un peu de mastic pour arranger la surface, qui une fois poncée, pourra accueillir
la plaque de plastique transparent... mais auparavant, il me faudra découper la porte et les deux nacelles.

l'arrière poncé. 

 
La plaque transparente est faite en calquant les dessins,
en faisant bien attention à ce que les motifs coïncident bien avec la taille et l'emplacement des découpes pour les nacelles.... truc relou quoi 
J'ai coupé la porte et les deux parties des nacelles...les parties en rouge seront enlevées plus tard.


La pièce obtenue est placée sur la face arrière, pour détourer au feutre l'emplacement de la porte et
 des bouts de nacelles

   
Une fois l'empreinte marquée, celle-ci est doublée, pour la porte sur son intérieur, pour les bouts de nacelles,
sur leurs extérieurs, emplacement des découpes donc...ainsi la partie transparente venant en sur-épaisseur,
il existera un épaulement assurant à ces pièces mobiles de bien se caler en position repliées...oui, j'ai triché 
au passage j'ai aussi découpé les nacelles dans la partie tubulaire.


Voilà donc les pièces détachées,

 
Toutes les parties ici "rapiécées".

 
idem, sans une puis les deux nacelles.


Mastiquage et ponçage dans les zones utiles...


Collage à la néopréne de la plaque transparente contre la plaque jaune, la porte en jaune est placée
pour assurer l'écartement optimal des deux pans de plastique.


Collage de la plaque transparente de la porte, in situe, pour assurer son bon positionnement
par rapport à la porte jaune

 
Voilà, donc çà s'ouvre et se ferme tranquillement...

   
Vous le constatez, le plastique dépasse, vu la marge prévue... j'ai donc pu tailler à ras, puis mastiquer.

 
Abblation prévue des parties en rouge, et préparation de la surface d'accueil pour le reste,
sur la nacelle, par masticage/ponçage.

 
La nacelle en place... la partie transparente doit venir contre pour compléter le dessin, hop collage !
Même travail pour l'autre.

 
Un essai du dessin en relief de la porte est en plastique souple très fin de l'ordre de 0.5mm,
issu d'un emballage "boite" cubique.

     
Confection du petit truc au dessus de la porte, et gravure de quelques lignes.
J'ai aussi dû mastiquer un petit accident ... 

   

     

     

Voila, donc l'arrière est terminé !! 

   
                7 - Système de logement des nacelles:

        J'ai acheté de la carte plastique (styrène d'épaisseurs variés), pour tenter de fabriquer l'intérieur du vaisseau, pasque je me suis rendu compte qu'avec mes matériaux de récup c'était pas possible!... j'ai pas choisi la facilité du départ     j'aurais pu faire tout le vaisseau avec çà... m'enfin, comme çà je sais ce que c'est !
    C'est comme commencer à jouer sur une vieille guitare sèche pourrie, pour un jour jouer d'une électrique neuve.... on devient un dieu  
Ou comme installer un ordinateur sous debian tout en ligne de commande de AàZ quand on n'y connais rien... mortel, 3 mois de taf pour que tout fonctionne... pour un jour installer ubuntu en 20min  et tout marche tout seul.

 
Grâce à la carte plastique, j'ai refait le sol du jumper.

     

 
Le plus gros du temps passé fût pour élaborer le modèle en carton de l'intérieur...
Evaluer l'encombrement des nacelles, la taille de la porte donnant accès au poste de pilotage,
 l'emplacement des sièges...

 
Ensuite j'ai reproduit les pièces de cartons, en les détourant sur la plaque de 1mm.

   
Puis ensuite assemblé par collage.

        Alors la carte plastique  mais c'est miraculeux !!!!
Y'a des fois je suis têtu comme une barrique   j'aurais dû essayer plus tôt !!!
    Parce que c'est d'une utilisation super simple !!!   à côté de çà, je galérais avec mes trucs de récup  
Alors que là, çà se coupe facile au cutter, et surtout, çà se colle et çà tient béton ! La colle à maquette extrafluide agissant de telle manière que le plastique fond légèrement, et hop, il est soudé
    Quel babache je fais... que de temps perdu  fin bref!

   
Le coté opposé.


J'ai usiné les "porte nacelles" dans une plaque de métal, à la scie et à la lime.

 
Voilà, donc avec deux plaques de carte plastique de 0,75 d'épaisseur, placées à chaque extrémité, je rattrape l'épaisseur des deux lames métalliques superposées.
Une plaque de 0,5mm viendra cacher ce "mécanisme".


Bien entendu, des fentes ont été pratiquées pour faire passer les lames.

   
Après collage de la totale, arche+2 cotés+sur-épaisseur et faux plancher.
Les lames restent amovibles, et ont étés limées en biseaux pour pouvoir se rencontrer
 et se superposer sans collision.

 
çà coulisse...


                8 - Le fuselage et fixation des nacelles:
    Après avoir encore passé pas mal de temps à "patauger", j'ai fignolé les 2 pièces du dessus et les ai collées.
Mais avant, il aura fallu déterminer au millimètre leurs bonnes positions, et creuser des petites tranchées pour accueillir les agrafes du fuselage.

 
J'avance petit à petit pour coller les éléments restant, le tout étant de bien les placer pour respecter les écarts entre-elles.

   

Cette partie touche presque à sa fin...
J'ai donc collé toutes les pièces formant le relief sur le fuselage, avec plus ou moins de bonheur,
celles-ci dépendant toutes les unes des autres en terme d'espacement entre-elles, ce ne fût pas une mince affaire!
Quand c'était pas 1mm qui manquait par-ci, c'était 1,4mm en trop par-là... bref, j'ai parfois dû gruger
un peu pour donner un semblant de symétrie au vaisseau...

     

     

     

     
Le détail de la fixation des lames de métal, réalisé en fendant la partie du fuselage,
et en aménageant un logement pour la sur-épaisseur de métal.
Hop, recouvert de son relief, ni vu ni connu...


Rajout de plaques de 0.3mm ici pour boucher les trous des dessins.
 

Découpage des dernières formes nécessaires aux dessins du relief du fuselage avec de la carte plastique de 0.5mm.

   
 Et enfin j'ai collé çà.

Une photo de la partie intérieure, seule.
 

Et pour plus de compréhension voici en bleu là où je dois mastiquer...
Mais au vu des matériaux employés, le masticage sera sans doute inefficace, car le mastique
a tendance à ne pas adhérer et à sauter par plaque...
J'ai passé pas mal de temps à retirer les excédents de colle restés sur toute la structure,
puis mastiqué et fignolé les raccords entre la façade avant et le fuselage...

 
Comme prévu, le mastique ne tient pas sur la partie tubulaire, le niveau de finition n'est donc pas satisfaisant.
Je pense alors en faire un moulage puis un tirage résine qui sera ainsi travaillable pour plus de précision;
d'autant plus que çà a tendance à se décoller...la partie de coté, en bas à la pointe...

   
Pour cela, j'ai décidé, à contre coeur, de changer de tactique...
Fini la verrière transparente et la réalisation du cockpit..., fini la porte arrière ouvrante
pour le débarquement des troupes, puisque je pense mouler le jumper en une pièce pleine, en gardant les logements des moteurs de nacelle, afin de conserver tout de même le système de nacelle en position sortie ou rentrée.
Nous verrons tout cela plus tard, finissons déjà notre engin!


                9 - Détaillage des moteurs:

        Je bossais sur les moteurs de nacelles, et je n'arrivais pas à trouver de références, et pour cause, les photos ne sont jamais dans le bon angle...
    J'ai fini par trouver des vidéos sur youtube, dont j'ai extrais et remixé un agrega de vues qui, passé image par image m'ont permis de lever un loup sur la longueur des moteurs et leurs positionnements...(prouvant encore une fois l'imperfection du papercraft Allemand).
    Et pour cause, non seulement ils se rétractent tout en se déplaçant vers le haut pour sortir de leurs logements, mais en plus ils se déplacent latéralement.
    Bref, j'ai enfin ma base de travail, mis à part que la définition des photos sombres ou de la vidéo pixellisé ne me permet pas grand chose au niveau des détails visuels.

 
Voilà donc le moteur dessiné en position sortie complète,
 il n'y a pas beaucoup de détails, pour les raisons explicitées précédemment.

 
Un moteur : Sa partie fixe

   
Sa partie mobile (mais qui sera fixée en position sortie)


Les embouts ont été fermés, deux pointes biseaux fabriquées.


La plaque de réacteur de 0.3mm... pas très précise  ...
La partie entourant le tout a vu ses bords arrondis (angles cassés avec le dos de lame de cutter puis poncés) et de nombreux petits ouvrages gravés et creusés dont je vous passe les détails....


J'ai collé la plaque de réacteur, puis arrondi les bords de l'ensemble, ainsi que des biseaux.


Assemblage à blanc...


Confection des prises d'air, avec de la carte d'épaisseur 0.3mm.


  Du fil électrique, collé dans la cannelure prévue.


Collage définitif des deux parties principales, et masticage des interstices, confection et rajout
des deux fines plaques de coté ainsi que de trois ergots sur les cotés du réacteur.

    Eh bah chiotte !! c'est que j'ai passé 3 jours à avancer jusque là  
Euuuh j'en fais qu'un seul, pas question de me casser à en faire un deuxième   ...  moulage obligé sur ce coup là !


                10 - Détaillage du dessous:

C'est bientôt fini, bravo à toi lecteur qui n'a pas perdu patience Mais il faut encore terminer le dessous !

 
Voici tracé le dessin sur papier, puis scanné et calqué sur ordi avec Gimp.
La partie centrale n'a pas été simple à "interpréter", les deux photos dont je disposais
n'ayant pas une résolution suffisante.
Le papercraft de Martin Sänger m'a un peu aidé à y voir plus clair pour la vue d'ensemble,
mais ma partie centrale n'a pas grand chose à voir avec la sienne...

   
Carte plastique de 2mm collée à une seconde de 0.5mm pour faire l'épaisseur du pourtour.
Les petite gélules sont obtenues à partir d'un tube de bombe aérosol, coupé en petits morceaux, fixé sur la mini perceuse et poncé en rotation pour donner la forme... "à peu prés"
Idem pour les deux trucs cylindriques blancs, fait de tube de bombe et d'un bâton de sucette..
Les extrémités ont été remplies d'époxy.
çà tient vite fait à la pâte collante.

   
Je me suis attelé au collage du dessous

     
Puis, cassage des angles, avec le dos de la lame du cutter... j'ai dû mettre du putty là ou le cutter à dérapé   et au niveau des jointures, car le soudage n'a pas été suffisant.
En plus j'ai foiré les coins à l'avant, car trop poncé, donc trop arrondis...
je réfléchirai à les refaire plus tard par rajout de matière.

   
Collage des 4 pièces internes...

 
Gravure des lignes ... mine de rien ce fût long à faire aussi çà.

   
Et enfin, réalisation du premier tronçon central.
CP de 0.75mm en double ou triple épaisseur selon le relief désiré.

   
Hop, le second tronçon.

   
Fermeture de l'arrière.

 
Pour coller les p'tis bidules à la cyano, j'ai lutté.... et çà tient pas des masses malheureusement.


                11 - Détaillage de l'intérieur des nacelles:



Le support de nacelles, pièces réalisées en collant des CP en sur-épaisseur, puis taillées dans la masse.


Rallongement de la sorte de griffe de la plaque
Création de machins-choses avec des tubes de coton tige et du fil électrique.

 
Rajout d'une plaque d'angle inclinée et d'une grosse épaisseur arrondie, et collage des machins-choses.


                12 - Fin de la fabrication!!:

        Après avoir lavé tout cela à l'eau de vaisselle, j'ai préparé ma séance de sous-couchage, que voici :


Avant ....


Après
 
       

     
Voilà Voilà   Finish !!

Je précise que la nacelle ouverte avec le moteur n'est pas dans son inclinaison correcte sur les photos,
 je tordrais la plaque plus tard.

Paré au moulage  !!
Affaire à suivre...

Je remercie chaleureusement:
Youli, Isamu, Valky, Martin Sänger, Starbuck74, sfmodels, Fetchou, cyril, ryuhazan, bebopnoun, Kira, mikiwank, Siwrx, Vince, Ezechiel, Yann... et tous ceux que j'oublie, pour leur aide et soutient qu'ils m'ont apportés tout au long de ce projet !  

- Suite —> Moulage
- Visitez sa Galerie de photos

7 Messages de forum

  • 1 - Puddle Jumper - Version Courte

    16 juillet 2010 16:21, par thor

    bonjour, et tout dabord bravo pour cette fantastique maquette moi j’aurai juste une question ou tu trouve c’est fameuse carte plastique avec le quelle tu a fait l’interieur du jumper

    • 1 - Puddle Jumper - Version Courte 18 juillet 2010 14:14, par MaKoTo

      Merci ^^

      Ce sont des produits vendu en boutique de maquette sur ce genre de présentoir.

      Pour infos, la marque des petites plaques de 194x320 mm est "Raboesch" et le modéle "White Styrene" (peut-être utile pour utiliser les fonctions de recherche des sites marchants) Voici le site du fabriquant, avec le tableau référentiel de tout ce qui est dispo... http://www.raboesch.com/english/cat1_sheets.htm

      Si tu habite Paris, la boutique "Berty" du groupe "Dalbe" (fournitures d’arts) au 49 rue claude bernard dans le 5éme, vend carrément des plaques de 100x60 cm à un prix beaucoup moins cher que la marque Raboesh (à titre indicatif pour une plaque de 1mm d’épaisseur, Raboesh coûte environ 1€61 pour une taille de 19,4x32 cm ; contre 5€64 pour 100x60 cm chez Berty !). Peut-être qu’une boutique de ce genre ou qu’un grossiste industriel existe prés de chez toi.

  • 1 - Puddle Jumper - Version Courte

    26 novembre 2010 09:16, par gabriel

    bonjour

    tout d abord waouw quel boulot impressionnant milles bravo
    je suis fan de cette serie aussi et a mon grand desespoir il n existe rien dans le commerce sniff
    et c est pour cela que j orai aimer avoir plus de renseignement afin de tenter de reproduire ce petit jouet ^^
    j aimerai savoir s il y a possibilite d avoir plus de renseignement sur les epaisseur de carte plastique utiliser pour l interieur du vaisseau et la quelle vous auriez utilisez pour le fuselage dans l hypothese ou cette fameuse carte plastique permette d en prendre la forme
    pour l interieur du vaisseau y a t il une sorte de gabarit comme ceux donner pour les face avant et arriere ou c est du sur mesure ?
    merci par avance
    gabriel

    • 1 - Puddle Jumper - Version Courte 30 novembre 2010 20:34, par MaKoTo

      Merci et content de voir que ça t’inspire ^^

      Alors pour la CP de la structure interne c’est du 1mm d’épaisseur.
      Et pour le fuselage j’aurais pris du 1mm aussi… ça se plie bien, et on peut aussi le thermo-former, en le chauffant avec un sèche cheveux par exemple.

      Il n’y a pas de gabarit, c’est juste un arc de cercle… facile à refaire grâce au modèle en papier !

      Bon courage, et n’hésite pas à revenir montrer ton travail ^^

  • Puddle Jumper - Version Courte

    2 janvier 2011 02:19, par victor

    devan les nacelles de moteur il y a un autre conpatimen qui s’ouvrvre (lendroi ou sont les drones)je l’ai remarqer dans un episode.
    mai apar ça il est pafai et tes astuces m’on éte d’un grand secour pour m’en fair un.

    Voir en ligne : jempeur

  • 1 - Puddle Jumper - Version Courte

    22 octobre 2012 14:31, par fdg190

    du super boulot !!!!! moi j’aimerai faire le vaisseau ancien de classa aurora




Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | SPIP | squelette